30 juin 2014 - sinathlafricaine

Comment se profile l’avenir du Bénin..selon les expatriés?

Copyright Tous droits réservés par Parfum Doux/ https://www.flickr.com/photos/17891949@N00/

Il y a quelques jours, en faisant ma veille numérique, je suis tombée sur un site fort intéressant nommé Expat Blog. Comme on peut lire dans cet article, il s’agit d’une sorte de réseau « social  » d’expatriés. Expatrié lui même, Julien Failu explique dans l’article que « L’idée,  c’était de créer l’enveloppe, et de laisser les gens apporter leur vécu, partager leurs expériences à l’étranger…faire le pont entre les personnes qui veulent partir et celles qui sont déjà sur place ».

Jusqu’ici,  nouveau comme concept mais rien d’extraordinaire. Comme vous l’avez compris, les expatriés partagent simplement leurs expériences dans des pays étrangers mais se posent aussi des questions sur leur vie au quotidien et notamment sur l’avenir de leur pays d’accueil.
J’ai ainsi découvert sur le site, un forum où plusieurs personnes (des Français surtout)  partageaient leurs avis sur le futur du Bénin. J’ai passé des heures à lire ces points de vues tellement lucides que je me suis demandée comment se profilait alors l’avenir de la France vu que je suis moi même expatrié comme on dit.
A cette question, j’aurai tellement de réponses à donner comme par exemple: « Si la France continue de vivre au dessus de ses moyens, sa situation économique ne risque pas de s’améliorer ».
Ne me sentant pas légitime pour porter cependant de tels jugements, c’est donc avec étonnement que j’ai découvert ce site où des étrangers s’exprimaient autant librement mais également avec prudence et sincérité sur la situation dans mon pays. Je vous propose ci-dessous quelques avis. Je ne citerai bien sûr personne dans la mesure où chaque utilisateur du site témoigne  sous pseudonyme.
Avant que vous ne commencez la lecture, je précise que ces personnes ne veulent pas donner des leçons , encore moins construire un pays à l’image du leur. Maintenant, bonne lecture!
1- je pense que le pays ne va pas évoluer, ni régresser, ni se valoriser. La barre entre les riches et les pauvres va continuer à s’accroître. Majc, tu es bien optimiste quand tu dis que la population va se prendre en main, à mon arrivée aussi je le pensais mais je n’y crois plus. La population vit dans une acceptation générale de tout ce qui se passe « dieu a voulu », « dieu fera ». Dieu ne fait rien et la population attend. Les plus riches vont peut-être bouger mais pour leur bien personnel, les autres vivront comme ça. Tant que la corruption sera le maître mot de tout le monde et non pas seulement des politiciens rien ne pourra fonctionner. Les agents administratifs se tournent les pouces et prennent un salaire. 3 personnes sur 10 qui ont un job sont en trop dans l’entreprise car si les 7 autres travaillaient un peu plus ils pourraient faire tout le travail et avoir un meilleur salaire et augmenter leur pouvoir d’achat. Mais les 10 préfèrent discuter que de travailler. Et les chômeurs attendent bêtement qu’un travail leur tombe dessus ben oui « Dieu fera ». J’ai pas dit que trouver un travail est facile mais c’est pas à attendre dans un cyber ou devant la TV que ça vient. Tant que la jalousie sera l’état d’esprit des béninois, rien n’avancera. Au lieu de mettre des bâtons dans les roues de celui qui avance, aides-le un jour il t’aidera aussi pour que tu avances. Et le pays ainsi se développera. Mais affaiblir ton voisin ne te rend pas plus fort. Tant que aider quelqu’un devient presque à coup sûr un harcèlement ou pire après alors tu ne peux et ne veux plus aider. Ce matin, un garçon est venu taper à ma porte pour du travail, mon cœur me disait « aides le » mais le risque qu’il vienne pour ensuite te voler est trop grand, je ne peux pas le faire entrer chez moi.  J’avais plein d’espoir pour ce pays il y a 5 ans, mais ma vision était erronée.

2-Je me retrouve au milieu d’une jeunesse béninoise conservatrice. Oui conservatrice de tout! la paresse,l’envie démesuré,conservateur des rêves sans espoir. C’est vrai , c’est la faute à personne car du béninois à l’africain on attend que l’heure de Dieu sonne. Mais malheureusement le délai d’attente pour la solution miracle est inimaginable. On dirait que c’est héréditaire (même si j’ai du mal à croire). Nous vivons sans le savoir avec ces maladies dans la plus belle des crises. Le problème c’est que tout le monde africain attend le blanc. Que dis-je ? le Dieu. Si non comment se fait il que le noir considère aussitôt le blanc comme la richesse debout, le développement ambulant sans vouloir chercher à comprendre la réalité de chez lui.
Même si tu quittes Cotonou pour visiter la famille ou un parent à Porto-Novo, Ouidah…je ne sais où encore, le premier constat c’est qu’on attend de voir ce que tu as ramené de la ville. C’est bien dommage au niveau local,alors si déjà tu arrives à aller en France (le pays des riches dans le standard africain bien sûr) c’est que t’es aussitôt riche. Or en Afrique la religion c’est l’argent,malheur à toi donc si tu reviens de la France sans manifester le moindre geste de…tu seras traité de tous les noms. La route du développement est longue certes ,mais l’avenir reste sombre.

Et moi je ne condamne pas la télé. Le siège des feuilletons qui donne envie d’agir et de vivre comme les acteurs et autres personnages de série télévisé.
¿¿Je me demande bien où est ce que les arnaqueurs puisent leurs idées et autres modes opératoires??

Que font les autorités quand les victimes sont comptées par trentaine au CNHU  pour faute de moyens aux soins,pendant qu’on vote des soixantaine de milliards pour les microcrédits?

Nous sommes dans un système qui ne forme que des chômeurs. Que direz vous quand des personnalités du pays essaient d’acheter votre silence,ou de vous corrompre et quand vous n’êtes pas ouvert il revient vous dire que c’était un « test »?

Les jeunes attendent de trouver un boulot dans leur domaine d’étude ,ce qui est bien rare. Donc on continue d’attendre l’heure de Dieu. L’heure de nos dieux bien sûr.
Le pays est un sac à problème. Des problèmes héréditaires et tout le peuple attend la solution miracle. Vivement que le ciel nous envoi la formule magique. Amen.

 

3-Rien ne changera tant qu’on continuera à mettre des gens incompétents à des postes importants parce qu’ils connaissent quelqu’un. J’ai un beau-frère alcoolique qui tient a peine debout mais il a un poste dans un ministère. Il ne va jamais au boulot, est ce qu’il se souvient même comment on travaille… Ce genre de personnes est une double perte pour l’état: 1-le travail n’est pas fait, 2- le salaire est payé. Faut faire un très grand ménage d’abord dans toutes les institutions d’état et placer de jeunes diplômés qui risque de fuir le pays en quête d’une vie meilleure. L’Afrique a besoin de ses jeunes pour se développer mais les pousse vers l’étranger en gardant des vieux pervers voleurs à la tête des institutions. Si le pays veut vraiment il peut. C’est facile d’aller à l’improviste dans les ministères et de virer tout ceux qui ne sont pas en poste. Tu fais ça 3 fois, il n’y aura plus personne. Et une grande vague d’embauche avec menace à l’appuie (retard inacceptable, absences justifiées (attention les docteurs n’ont pas le droit de faire du faux sinon plus de licence d’exercer). Il y  a des règles mais personne pour les faire appliquer alors c’est l’anarchie et la corruption.

Même si je côtoie des béninois courageux, combattants et qui font des choses pour leur pays, je dois reconnaître que ça reste une minorité de la population. Je me retrouve alors assez bien dans ces trois points de vue sur mon pays malgré le fait que ça vienne de personnes étrangères. Je ne connais pas votre avis sur le sujet mais vous pouvez laisser vos points de vue en commentaires. Je pense qu’il  n’y a pas à avoir honte de tares dont nous sommes tous conscients qu’ils existent alors ces remarques me semblent complètement positifs. Ne dit-on pas que c’est du débat que jaillit la lumière? Tout le monde y est donc invité!

The following two tabs change content below.
sinathlafricaine
Passionnée de journalisme, infojunkie, webaddict, abusivement panafricaine sur les bords et twitteuse folle;)

Plume du Bénin afrique / avenir / débat / expatriés / France / opinion /

Comments

  • RitaFlower dit :

    C’est un concept vraiment très intéressant en termes de partages de points de vues.Fan de cette Team Béninoise de Mondoblog.Entre toi,Djossè et De Rocher.La Future élite béninoise. IL y a un arrondissement de Paris ou il y a plus de Médecins Béninois qu’au Bénin lol.Du courage à toi,Sinath en tant qu’expatriée étudiante en France…

  • Madédji dit :

    Les problèmes du Bénin proviennent de sources multiples au point où on pourrait s’en remettre à la manne qui finira par tomber du ciel. Ce que je pense pour ne pas se perdre de vue est de centraliser le problème.
    1. il faut clarifier ce pourquoi les individus sont formés: Est-ce pour aller en France/Occident ou pour contribuer à améliorer le quotidien des béninois? Pour moi, le Bénin ne perd rien à mettre sous scellé les centres de formation professionnelle et universitaire! Le système éducatif rime un peu avec l’arnaque populaire? Le système éducatif béninois dans son état actuel, est un crime silencieux contre l’humanité.
    2. il faut dons par voie de conséquence éviter d’avoir conscience en la conscience professionnelle ou diplôme des individus. Mais plutôt en un cahier de charge, une planification clairement établie pour atteindre un résultat.
    Les béninois sont bien capacités. Leur intelligence est honnie, mise à genoux devant la honte et dépréciée au fil du temps sous la pression d’un fatidique odyssée sur les bancs scolaires. L’énergie humaine est gaspillée en fin de parcours scolaire qu’on pourrait aussi considérer comme fin de carrière. Et damnée.
    La haine, la corruption, le mensonge, le vol, l’attente des dieux, la perte des valeurs harmonieuses de la société etc. sont des incubations faites par l’école béninoise.
    C’est mon point de vue.

  • Mariel dit :

    Débat intéressant mais sempiternel, me semble t-il, car il ne fait que décrire une situation que tout le monde connaît; certes il faut en parler mais de mon avis il est surtout temps d’agir. La jeunesse du Bénin et de l’Afrique en général végète dans un fatalisme effrayant, nous sommes tous conscients de la situation et nous espérons tous que sa change, mais chacun d’entre nous agit dans le sens totalement contraire de cet espoir. Sinon comment comprendre que le rêve premier de cette jeunesse est de partir pour l’extérieur, oubliant que cet horizon vers lequel il s’envole ne s’est pas fait en un jour et que la jeunesse de ces pays ont connu aussi des moments difficiles mais qu’ils ont fait le choix des révolutions des guerres pour accéder à cette liberté, cette égalité et donc à cette prospérité partagée.
    Le drame n’est pas de partir, mais ces ce désir de fuite qui sous-tend ce départ qui m’horrifie, nous partons tous en nous disant qu’on ne rentrera pas tant que le système ne changera pas, si nous restons tous à l’extérieur qui changera donc le système?
    Débat ouvert, espérant des propositions concrètes. Bien à tous?

  • Paradizone dit :

    Je suis tombé par tous les hasards sur ce forum, j’ai lu toutes les interventions de chacun elles expriment tellement ce que je ressens que j’ai du mal à dire quelque chose puisque tout à été déjà dit. Pour ma petite histoire j’ai servi dans l’administration publique béninoise et maintenant je fais l’expérience de l’occident et il n’y a pas de comparaison à faire; il m’arrive même de couler des larmes quand je vois la grande différence qui existe seulement entre la façon de penser de mon pays et celle de l’occident. Nous avons 2 options; la première est que le dieu dont on parle nous vienne en aide et la seconde est qu’on prenne les taureaux par les cornes et en cela j’ai espoir que si un expatrié bien pétrifié accède au pouvoir au pays et qu’il s’entoure de personnes sensées, il fera bouger les choses rien qu’en pensant au grand écart issu de la comparaison de son pays et du pays qui lui a ouvert les yeux.

    • Les expatriés ne viendront pas construire notre pays, en ce qui me concerne, j’estime que c’est à nous et à nous seuls de prendre conscience et de faire avancer les choses chez nous! Il faut mettre justement un terme à la philosophie selon laquelle, ce sont les autres qui continuent de nous dominer!

  • Madédji dit :

    Les questions que j’aimerais poser à ceux qui peuvent répondre sont celles-ci:
    1 – a quel niveau le système de formation au Bénin prépare les cadres béninois à s’occuper de leur pays si vous aviez vraiment connu le Bénin?
    2 – est-ce que quelqu’un élève sérieux qui poursuit tout son cursus au Bénin peut se sentir plus utile pour le Bénin que l’Occident? Je vous prie de fermer les yeux sur les décalages vertigineux entre les connaissances livresques (copie collé) et la réalité des faits générés par l’Occident.
    3 – les gros diplômés ronflants au Bénin viennent tout droits des usines à diplôme de l’Occident. Ceux qui ont le courage de rentrer écourtent la durée de résidence de leur progéniture en les renvoyant en Occident. Vous ne verrez pas un seul professeur d’université sérieux qui laisserait un des siens se promener dans les universités tropicalisées d’Afrique. Juste avant de prendre le pouvoir, les prétendants sont en Occident. Juste après, ils repartent en Occident et eux tous (dirigeants du Bénin tout au moins) commencent l’immigration de toute leur famille y compris les femmes de ménage aussitôt que le pouvoir est pris. Que pensez-vous du simple nègre qui est le premier bachelier de sa lignée?
    4 – quel est selon vous le rôle que devrait être celui d’une université dans un univers vierge comme celui de l’Afrique tropicale? Produire des diplômés en jet continue sans issues, sans culture et sans contact avec les problèmes qui se posent à eux dans leur propre environnement?
    NB: Le béninois est un être social fait par la société qu’il continuera de faire lui même. La société béninoise faite surtout d’une chose. L’école béninoise.

    • Tu poses d’excellentes questions, le débat est ouvert à tous! Si nous commençons à y répondre, nous trouverons peut être des pistes de solutions….après la question est que pouvons-nous faire réellement pour changer de façon considérable les choses alors que nous ne sommes pas aux postes de responsabilités? Les grandes politiques se décident ailleurs sans nous malheureusement non? ….

  • Malik dit :

    Tres bonne initiative. Un blog avec des approches de solutions ne saurait qu´être utile. Je suis un passionné d´histoire de L´Afrique et c´est pourquoi je commencerais par ceci: Le Dahomey et beaucoup d´autres empires africains ont connu une civilisation plus que exemplaire dans le monde. L´Afrique n´a jamais seulement été le berceau de l´humanité, mais aussi le berceau de civilisations qui ont, à notre déconvenient, aidé l´Europe et les pays occidentaux developpés où qu´ils soient à atteindre leur niveau de developpement actuel. L´Africain a toujours été un battant et un guerrier au coeur de lion. Notre domination du monde pendant des millénaires nous a attiré la haine des occidentaux qui perdurent jusqu´à nos jours. Tout africain à l´état actuel n´est aucunément maitre de son destin, parce que deconnecté de ses racines. Lorsqu´un arbre perd juste une de ses racines, il tombe. L´Europe n´aurait jamais pu nous coloniser, ni nous esclavagiser si elle ne s´était pas regroupée pour ne former qu´un bloc puissant. Après la domination de nos terres par les européens, nous avions eu la chance de sortir du gouffre par la force, mais nous avons préféré prendre le mauvais chemin pacifiste, mauvais dans le sens que nos ancêtres avaient été assez naif de penser que l´Europe, en plein developpement, accepterait juste par bonne foie nous retourner nos terres. JAMAIS AU GRAND JAMAIS. ILS SONT VENUS PAR LA FORCE PARCE QU´IL Y AVAIT DES INTERETS ASSEZ PERSUASIFS QUI LEUR A VALLU LA PEINE DE VENIR NOUS DECIMER ET NOS METTRE SOUS CONTROLLE. Après les regimes colonialistes, on a laissé aux envahisseurs l´un des plus importants volets indispensable pour notre développement: L´EDUCATION. On a laissé à l´ennemi la tâche d´éduquer nos générations futures. L´ennemi a par cette porte trouvé lun des moyens pour controler nos esprits et nous garder sous domination presque interminable. Le programme éducatif de chaque pays d´Afrique devrait etre concocté par chaque pays d´Afrique en fonction de ses besoins. L´histoire ne devrait pas enseigné par l´ennemi, parce qu´il est bien mal placé pour le faire. Combien d´entre vous connaissent la vrai histoire du Dahomey, au delà de ce que l´école des blancs vous a enseigné? Pourtant il est primordiale que chaque enfant d´Afrique connaisse aussi bien la vrai histoire de son pays, mais aussi la vrai histoire de tout un continent. Quand ton père a été pilote et ta mère une grade scientifique, tu essaies de faire encore mieux qu´eux, n´est ce pas? Maintenant, imagine toi qu´un voleur vienne prendre ta maison, tuer tes parents pendants que tu es encore tout petit et en grandissant, il te raconte que tes parents n´ont jamais rien été, étaient une honte pour tout le monde et que ce n´est qu´à cause de lui tu pourras peut être faire un petit pas vers l´avant, mais que tu devrais considérer ce pas comme étant déjà suffisant, parce q´en ayant déjà fait mieux que tes parents. Alors tu mets en lui toute ta confiance espérant que ce nest que par lui que tu pourras faire le moindre pas. Voilà à peu près la situation dans laquelle on se trouve en Afrique, pas seulement au Benin. La première demarche à faire maintenant devrait être très minicieuse et maline: changer peu à peu notre systeme éducatif pour apporter vraiment à notre société des élites dont elle a besoin. Tous nos dirigeants sont des traites et devraient recevoir la peine capitale pour nous avoir vendu pour un rien l´ennemi en dépit de leur peuple. Nous les africains, on a la sâle habitude de même des fois préférer d´autres personnes à nos propres frères. Mais le blanc ne préfèrera jamais quelqu´un dautre, autre qu´un autre blanc. Nous devons cultiver l´amour entre nous même, seule solution pour l´unité africaine. Ce n´est dabord que par là que nos nations se déveloperons. Après maintenant se posera le problème de la rigueur. Il va falloir sévir à tous les niveaux pour redonner le sens du travail à tout concitoyen, l´amour de la patrie et le dévouement aux bien de la patrie. Le Dahomey se portait economiquement merveilleusement bien avant l ´arrivée des européens qui sont venus avec leurs idées de démocratie. Il y va de soi qu´un model de démocratie à l´européenne n´est appropiée à aucun état africain. L´europe a elle aussi connu un régime dictatorial qui a permi de réunier tous les concitoyens et de les mettre au travail pour le bien de leur patrie. Pour les prochaines décennies, il sera difficile, voire impossible de sortir de cette emprise dans laquelle nous nous trouvons, mais nous devons déjà commencer à mettre les piliers en place et à mieux éduquer nos enfants et les générations futures pour qu´ils terminent ce qu´on aurait commencer. Quand ton père a une société, tous les enfants doivent travailler uni pour que ce restaurant demeure apres la mort du père et ainsi de suite, cest par là que ca commence, dans nos familles, dans notre entourage, pour que la mentalité prenne une autre direction, celle du developpement et du bien commun. Malik KPALLA.

  • Jcleroi dit :

    Excellent article Sinath, nos problèmes sont tellement multiples au Bénin que la jeunesse béninoise qui veux s’en sortir ne pense qu’à s’expatrier en Europe ou en Amérique. Moi je crois qu’il y a encore de l’espoir, le pays va se développer mais il faut un certain nombre d’actions concrètes. Moi j’y crois car il faut que les béninois y croient.

    1- L’éducation: Apprendre à la génération actuelle de jeunes et celles à venir à se prendre en charge, se débarrasser de la négativité, de la corruption, des croyances religieuses rétrogrades.

    2- Promouvoir entrepreneuriat pour toute la population active

    Je m’en arrête là nous sommes doués pour faire des analyses mais pas pour les appliquer. Mais je reste toujours optimiste car il le faut. Ce qui est magnifique au Bénin c’est que tout est encore à faire, ce qui laisse beaucoup d’opportunités pour entreprendre.

  • Madédji dit :

    Merci Malik KPALLA. Je partage entièrement votre point de vue. Il ne restera que la stratégie à mettre en place pour parvenir à la cohésion. L’AMOUR, pour les uns et les autres c’est déjà le plafond. Effectivement, notre système éducatif béninois, celui qui m’a fait et qui m’a vu naître est un véritable crime silencieux contre l’humanité. On y est encore. J’évite sérieusement de me pencher sur les autres pays africains afin de mieux me concentrer sur ce qui nous hante au Bénin. Je suis né au Bénin et c’est là toute la problématique. Si ça marche pour le Bénin, je suis sûr et certain que ça marchera pour le reste de l’Afrique. Sait-on jamais? C’est peut être le Bénin qui empêche l’Afrique de se développer. Donc je me battrai à la hauteur de mes limites pour faire savoir ce que je pense et que je dois faire. Merci pour votre contribution.

  • Malik dit :

    Coe l´un disait, la roue de l´histoire tourne. j´approuve entièrement l´optimisme qui vous anime et ces déjà un très grand pas que celui de toujours dire que ca ne marchera pas. Il ne nous arrive que ce que l´on espère qu´il nous arrive. En ce qui concerne les actions concretes à mener, que chacun déjà dans son entourage commence à répendre ses idées positives. Que pendant les prochaines élections, que chaque béninois s´informe au delà de ce que chaque candidat montre de lui. Cela evitera la déception. Que chacun d´entre nous qui a les moyens crée son entreprise et y travaille pour grandir et pouvoir après donner du travail a beaucoup de gens. Ce sont là les clés qui permettront à la jeunesse de sortir du gouffre: l´autoemploi.

  • yabarusfawazus dit :

    Le problème de notre cher pays est lourd et profond… cela s’étant sur tout le continent et beaucoup plus accentuer en l’Afrique francophone parce que nos ancêtres ont gravement faillirent. A ce problème j’associe deux faits a développer plus tard. PRIMO, la fr n’a pas intérêt a ce que nos pays soit développés et il mettront tout en oeuvre pour que ça demeure ainsi. SECUNDO, nos dirigeant n’ont pas assez de couilles pour refuser l’ingérence et le dictât que la fr leur impose (Dieu seul sait ce qu’ils ont vu ou ce qu’on leur a dit pour qu’ils passent à coté de leur programme de campagne une fois au pouvoir…).

    Le premier point se base sur les faits que la fr vie au dessus de ses moyens et est obliger de s’attacher a nous autres comme a l’époque coloniale mais cette fois sous forme subtile et « civilisée » tel un sang-su ou un parasite. Elle façonne notre mentalité en contrôlant l’éducation, les médias pour nous maintenir attarder et sous informer et ou mal informer, elle contrôle notre économie a travers une monnaies à nous imposer le CFA fait par eux pour nous, nos armées nos sont pas des armées faites pour protéger la souveraineté de nos territoires mais plutôt a opprimer un peuple mécontent et en soulèvement et surtout a destituer le président au cas ou il n’agit plus dans les intérêts de la fr et devient dangereux pour celle ci, nos ressources naturels et minières sont pompées et contre nos intérêts. Elle sait pertinemment que lorsqu’on aura atteint un niveau de développement assez poussée et une autonomie financière nos besoins en ressources agro-alimentaire et minière va s’accroître et nous ne pourrions plus les servir gracieusement comme a l’a toujours fait et sans intérêt. Les prêts a nous octroyer sont nos propres sous confisquer. Le constat est clair quand on compare la mentalité et le niveau de développement des pays africain coloniser par les autres pays autre que la fr Pour plus de détails a ces propos chercher sur le net avec ces mots clés #La France est-elle en train de nazifier l’Afrique par Nicolas Agbohou #Qui aura l’Afrique dominera le monde#FranceAfrique #Etats Unis d’Afrique #Kadafi et le satellite pour l’Afrique par les africains.

    Le second point se porte sur nos dirigeants… beaucoup sont partirent du bon pieds avec de belles promesses qu’ils avaient peu être l’intention de tenir avec une détermination de fer. Hélas la grande majorité changent de vision et ne pensent plus qu’a leur propre personnes. QU’EST CE QU’ON A BIEN PU LEURS DIRENT, QU’ONT ILS VUENT??? le peuple n’a t’il pas le droit de savoir le sort au quel leur avenir est lié??? j’estime qu’a un moment donner il faut faire confiance au peuple et demander son avis. En tout cas si l’histoire ne nous a pas donner leçon de ce que nous sommes actuellement c’est qu’on aura pas mériter de sortir la tête de l’eau si nous ne réagissons pas comme il se doit une fois mis au parfum du « secret des dieux ». Tout compte fait certains dirigeants ont essayer et probablement pas comme il le fallait. Je fait allusion aux feux OLYMPIO, Patrice LUMUMBA, Thomas SANKARA, on pourrait entre autre prendre en compte les cas Dadis CAMARA, KADAFI et Laurent GBAGBO… Toutes ces personnes ont payer cher la plus part jusqu’à leur vie pour avoir refuser de jouer le « jeu » avec la fr.

    Pour finir, tant que nos dirigeant n’auront pas pris conscience a ceux pour quoi ils on été élu et qu’eux tous ne se seront pas ligués contre la fr pour dire NON, tant que nos pays ne seront pas Véritablement indépendant, l’avenir du pays et de tout le continent africain d’ailleur sera et démmeura sombre

  • adjokê dit :

    les béninois à l’étranger ne se fréquentent pas, ils ont peur de leur frères et de tout; les béninois au Bénin se débrouillent pour survivre en surfant entre corruption chômage pauvreté jalousie et autres gangraines; notre mentalité délavée par notre immobilisme et notre acceptation de la fatalité est tournée vers l’Europe que nos autorités politiques s’ingénuent à nous faire avaler dans toutes les sauces; dernièrement les chinois s’y sont ajoutés; s’il y a des êtres intelligents qui émergent avec de bonnes idées ,on les chasse ou on les tuent, à mon niveau quand je suis à l’étranger j’essaie de retrouver les béninois qui sont dans mon entourage; beaucoup disparaissent ou fuient après le premier contact, pourtant ce serait si bien de parler entre nous de nous, de mettre nos idées ensemble et de proposer quelque chose à nos candidats aux élections, ne nous décourageons pas

  • yogini dit :

    Je me réjouis de voir qu’il existe des personnes telles que yabarusfawazus qui voient claire. Les conséquences de l’action du blancs sont graves, et se diffusent à travers les générations, s’attaquant malheureusement à un centre de contrôle de l’être : son cerveau/ mental. Et ce à travers l’endoctrinement religieux qui venait de remplacer la colonisation, à travers le système éducatif même, de part différents vaccin offerts en masse et gratuitement (arrêtez de faire vacciner vos enfants à tout vent), et ces poisons inhumains d’aides ‘humanitaires’ (qu’ils nous aident à apprendre à pêcher du poisson frais plutôt que de nous donner du poisson empoisonné à la ciguë) et j’en passe bref, c’est juste criminel. A l’heure où nous parlons, expatrié ou pas, l’Afrique à perdu son identité pour la remplacer par le standard du blanc.

    Nous devons nous reconnecter à qui nous sommes : Qui sommes nous? Qui somme nous? C’est seulement mais seulement en comprenant cela que nous nous aimerons entre nous (Au lieu de préférer s’asseoir dans le tramway à côté du blanc plutôt qu’à côté du frère noir). Nous ressentirions l’amour de la patrie. Nous aimerions alors travailler pour notre pays. Nous préférerions le frère. Nous inspirerions, mais alors naturellement, de la considération sans devoir d’abord faire des preuves.

    Je comprends que les blancs qui voyagent viennent nous faireLaLeçon() ;. normal, ils n’ont qu’un modèle de société, correspondant je pense à qui ils sont.

    Il faut parfois malheureusement sortir du continent à pour gagnerEnClaireVision() ; car le voile est trop épais.

    Pour quoi ne pas rendre possible sur ce blog même des inscriptions à des table de discussions réelles) (pas des regroupements repas/fêtes pour une fois, formation de couple autorisée (rires)).

    CHANGER LE NOM DE L’AFRIQUE, L’Afrique ne s ‘appellera plus Afrique ! Même si cela ne se fait pas mon but est de piquer un coup la psyché collective. Qui pourrait nous en empêcher ? les Européens peut être ?

    Imaginez vous à l’an 100010, ou tout les continents sont parfaitement sur un pied d’égalité similaire, les uns viennent acquérir des choses chez les autres, l’équilibre d’échange rétablie. Imaginer qu’alors, nous ayons un véritables quelqueChoseAvendre ; , qqch qu’envie le monde entier ! notre transformation réussie et touchable malgré l’histoire, serait l’une des sciences même que viendrait apprendre le monde entier !

    Notre histoire, que nous comprenons peut être mal aujourd’hui, est peut être le cadeau le plus prophétique, que peut recevoir une espèce vivante !

  • yogini dit :

    erreur: Dans mon commentaire précédent j’épousais plutôt la réflexion de Malik KPALLA au lieu de celle de yabarusfawazus qui est tout autant pertinente!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *