30 juin 2013 - sinathlafricaine

Dimanche noir au Bénin: Terribles accidents de circulation

Image Sinath2

Au moins 8 personnes sont mortes ce dimanche 30 juin au Bénin dans l’un des deux accidents de routes survenus au Bénin. Les véhicules de transport en commun effectuaient pour l’un  les liaisons entre Porto-Novo et Bohicon et pour l’autre Porto-Novo et Cotonou .  Il s’agit d’accidents les plus meurtriers et confuses de ces dernières années au Bénin car pour le second bus qui contenaient au moins 18 personnes, aucun survivant n’a été retrouvé au moment où j’écris cet article.

Dimanche 30 juin,10h 15, mon téléphone sonne et ma mère qui réside à Porto-Novo me demande où je suis car c’était prévu que je lui rende visite aujourd’hui. Après s’être rassuré que je suis encore à Cotonou, elle m’informe qu’un grave accident vient de se produire sur le pont à l’entrée de la ville capitale du Bénin.

D’ après les  quelques rares témoins ,pour ce qui est du premier accident ,le bus en provenance de Cotonou pour Bohicon s’est renversé. Les circonstances restent encore à élucider.  Il y avait 105 passagers à bord. Le bilan: une quinzaine de morts et 24 blessés…

Image Sinath1

L’accident a eu lieu en début de matinée, dans la localité de Gouti, commune d’Adjohoun.

Par ailleurs l’autre bus est tombé dans la lagune de Porto-Novo! Celui-ci comportait 18 personnes environs et aucun n’a été retrouvé quand les forces de l’ordre ont réussi à sortir le bus du fleuve.

Le bilan de ces deux accidents qui restent encore provisoire fait état de plus de 6 morts, 44 blessés et une vingtaine de disparus pour le moment.

A l’heure actuelle, les opérations de secours sont toujours en cours pour évacuer les morts et identifier les corps.

La zone de Porto-Novo est visiblement difficile d’accès et la profondeur du lac ne permet pas aux grues d’extraire rapidement le bus de transport en commun.

Image Sinath3

En attendant, les différentes autorités parlent d’un dépassement mal négocié par le chauffeur du bus immatriculé AK4537RB en partance pour Cotonou. Cependant, les populations accusent le mauvais état des railles et de l’unique pont de Porto-novo.

Image Sitah

Espérons que le Bilan se stabilisent.

Merci à tous ces amis sur Facebook et Twitter qui se sont déplacés sur place pour me fournir les images de ce billet.

The following two tabs change content below.
sinathlafricaine
Passionnée de journalisme, infojunkie, webaddict, abusivement panafricaine sur les bords et twitteuse folle;)

Non classé / Plume du Bénin accident / adjohoun / Bénin / bilan / bohicon / Cotonou / morts / Porto-Novo /

Comments

  • Nelson dit :

    Paix aux ames des disparus. Et que la lumière soit faite sur les circonstances de ces accidents.

  • ardel kouf dit :

    C’est encore un exès de vitesse je suis sûr, les routier doivent etre tres rigoureux a ce sujet…

  • Armel dit :

    que c’est cruel…

  • nakoulma ahmed dit :

    paix a leurs ames que la terre leur soit legère

  • meesssko dit :

    Puisse Dieu leurs pardonner leur péché et conduire leurs âmes au ciel afin de leur accorder un repos éternel!!! Amen

  • Frédéric dit :

    Puisse les âmes des personnes décédées reposer en paix. Compassions et pensées aux familles.

  • FRANCINE dit :

    Oh ma patri est en deuil. je suis de cœur avec ces familles et je leur dis toutes mes condoléances Dieu a donné Dieu a repris que son nom soit glorifié. Et surtout aux autorités éclairez nous sur ces affaires svp.

  • Anselme Djossou dit :

    C’est vraiment dommage et malheureux que cet accident soit arrivé. Je me demande quel diable ou quel Dieu nous protège pour ces gens de tragédies n’arrivent tous les jours sur nos routes vue l’état dégradant et désuet de celles-ci. Si on cherche à savoir les raisons de cet accident c’est sur qu’on trouvera a la base sans doute des erreurs humaines mais surtout l’état de cette soi-disant « autoroute  » cotonou-Porto-Novo. Sous d’autres cieux les causes d’une tragédie pareil seraient identifiées des leçons seraient tirées, des mesures pour éviter que cela n’arrive plus jamais seraient prises. Mais chez moi je peux prédire ce qui va se passer.

  • Paix aux âmes de tous les disparus de ce jour dans ces évènements. Que le seigneur veille sur leurs familles.

  • Arnaud dansou dit :

    Paix pour ses âme disparus que Dieu le tout puissant leur accord son amour et miséricorde.

  • Appel à nos autorités qui font semblant d’être à l’écoute des populations. Ceci doit attirer notre attention sur le pont situé à GOUTI dans la commune d’Adjohoun. Très restreint et en expérimentation, lorsque les grands Bus reliant PARAKOU à COTONOU montent sur ce pont, il n’y a pas ce passager qui dira qu’il ne craint pas sa vie parce que vous sentez que le Bus bascule sur le pont et peut chavirer. Alors c’est le moment d’agir.
    Comme au niveau des frontières que nos autorités exigent aux compagnies de faire descendre tous les passagers à Bord et ceux ci traversent le pont à pied et rejoignent le Bus qui continue son trajet. On appelle ça de la prévision, et c’est important puisque les paisibles populations ne peuvent prendre cette décision dans les Bus où les gens vous concèdent à peine vos droits. Merci de publier ceci

  • je n’irai pas du dos de la cuillère pour déplorer et dire que C’est vraiment dommage et malheureux que cet accident soit arrivé. Je me demande quel diable ou quel Dieu nous protège pour ces gens de tragédies n’arrivent tous les jours sur nos routes vue l’état dégradant et désuet de celles-ci. sans ambage, les raisons de cet accident sont sans doute des erreurs humaines mais surtout l’état de cette soi-disant « autoroute » cotonou-Porto-Novo. Sous d’autres cieux les causes d’une tragédie pareil seraient identifiées des leçons seraient tirées, des mesures pour éviter que cela n’arrive plus jamais seraient prises. Mais chez moi je peux prédire que rien ne se passera. c’est à croire que nous somme dans un pays dirigé par des autorités sourdes et d’aveugles. Pire encore, les pêcheur trouvés sur les pieux on réclamé 3 millions avant de sauver les nofragés. Dans quel pays sommes nous où l’amour du prochain et l’assistance à personne en danger non désertés le forum? c’est vraiment mon Bénin? le pays de TOffa, Guézo, Béhanzin ………..? en temps normal, le gouvernement devais déposer le tablier car il est coupable. si la vois était bien faite, on en serait pas là aujourdhoui. Même si le conducteur a mal conduit, le dégat serait tout autre. en tout cas que la terre soit légère au disparus et que Dieu les accepte dans sa sainte demeure.

  • ogars dit :

    dimanche sombre, 30 juin 2013, exactement à la moitié de l’année, à une fin de semaine. Une coincidence ou un hazard?

  • Individu T dit :

    Ce dimanche a vraiment été noir, deux accident le même jour qui sont tous mortels. Celui de Porto Novo a été etonnant comment ça ces passé mais le pont de Gouti n’est pas du tout bon. ll faut que quelque chose soit faite(la reparation) amour aussi.

  • Me Mazur dit :

    Un Dimanche sombre pour les ouménous, d’abord plus de vigilance des conducteurs sur ce tronçon Cotonou- Porto-Novo, très rarement ça ce passes comme çà ,nous devions redouble plus de vigilance.
    La mort est un événement normal, nous ne devons pas trop pleuré, les personnes décédées, parce que dieu seul sait depuis leurs naissances qu’ils sont destinés a mourir un jour, mais de quels morts nous ne le savons pas .
    Tout es en ordre dans les œuvres de dieu, c’est parce qu’ils avaient rendez vous avec la mort en ces lieu. Que dieu fortifie spirituellement les parents, amis et époux et épouses qui sont dans la douleur et qui ont du mal a accepter ses épreuves de dieu.

  • […] à l’accident de Porto-Novo survenu le 30 juin 2013 sur le Pont de la ville, bien de béninois se sont posés la question de savoir quelles sont les […]

  • […] à l’accident de Porto-Novo survenu le 30 juin 2013 sur le pont de la ville, bien de Béninois se sont posés la question de savoir quelles sont les […]

  • […] rappelle bien celui du mois de Juin qui a attristé tout le Bénin. On se souvient encore ici de ce dimanche noir où des dizaines de familles ont appris impuissantes la mort des leurs. Comme une répétition, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *