Bus Benafrique

6 octobre 2012 - sinathlafricaine

Revue de Presse à Bord!

Il  sonne 20h 15, je suis dans le bus de la villebus benafrique et les esprits s’échauffent ! Tout le monde veut se faire entendre ! Vous vous demandez sur quoi certainement ! Ou encore s’il s’agit d’une dispute ? Non ! Même si il lui ressemble plus, mais j’assiste à un débat sur l’actualité nationale….

Depuis plusieurs jours en effet, les habitants de Cotonou en général et moi en particulier faisons une nouvelle expérience routière. Celle des bus de la ville qui ont d’ailleurs été accueilli avec soulagement par toute la population à cause du nouveau tarif  et de la sécurité certes mais peut être aussi à cause de la convivialité et du brassage qu’ils offrent.

Car, en langue nationale généralement, femmes et hommes, revenant du marché ou d’horizons divers après s’être émerveillé sur le bus en question pour les novices se retrouvent  pour critiquer de manière assez virulente le pouvoir en place, ses différents acteurs ou à féliciter telle ou telle action de ce dernier. Des mises en gardes aux appels aux secours en passant par des propositions, on assiste donc à des débats autour de tous les sujets . De ces discussions jaillissent néanmoins selon moi de brillantes interventions d’analphabètes . Mais loin de ce facteur, l’élément que je trouve extraordinaire dans cette pratique c’est la diversité et l’aisance de parole dont font preuve les intervenants qui ne se sont jamais rencontrés.

Je n’ai pas encore l’expérience des bus urbains des pays voisins mais je pense qu’on est loin du cliché observé dans les pays développés où les comportements dans le bus sont austères et sans intérêts.

Bien entendu, je mets l’accent sur l’humanisme particulier qu’on connaît à l’Afrique qui pourrait faire des bus à Cotonou des lieux incontournables pour prendre connaissance de l’avis de la population sur la politique de l’Etat . Car ceux qui représentent le peuple, ce ne sont pas des intellectuels en cravate mais la majorité silencieuse c’est-à-dire le menuisier autodidacte ou encore la bonne dame du quartier qui vend des tomates.

The following two tabs change content below.
sinathlafricaine
Passionnée de journalisme, infojunkie, webaddict, abusivement panafricaine sur les bords et twitteuse folle;)

Plume du Bénin benafrique / Bénin / bus / bus de la ville / Cotonou / transport urbain /

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *